Dire, écrire ou dessiner son ressenti…

Il y a des fois, un dessin vaut bien 100 mots !  Ici, l’expression d’une jeune lycéenne, à la fin de la dernière séance d’un cycle de préparation au BAC. Je propose volontiers à la fin d’un programme encadré, un temps  d’évaluation. Cette restitution dessinée est une bien belle occasion pour détailler ce que les sophrologues proposent toujours en fin de séance habituelle : un temps de phéno-description.

Une séance de sophrologie (qu’elle soit individuelle ou en groupe) se termine toujours  par une INVITATION à exprimer son propre ressenti du moment.

LA « PHENO-DESCRIPTION » c’est quoi ? 

Ce peut  être un temps d’expression orale ou écrite… Et puis pourquoi pas dessinée, si c’est ce qui vient spontanément.

Phéno-description- sophrologie-dire-ecrire,dessiner son ressenti-BAC-corinne-vermillard-sophrologue

Expression d’un étudiant de BTS, après une séance de « gestion du stress » .

Ce moment important sert à décrire  ses propres sensations corporelles, les images ou impressions qui ont émergé pendant la pratique, les impressions, réflexions, prises de conscience. Pendant la pratique en tant que telle ( vécue dans un niveau de conscience entre veille et  sommeil), l’expérience vécue et les diverses sensations ressenties s’inscrivent dans la conscience. Prendre ce temps pour « capter, retenir, imprimer,  verbaliser » tous les éléments qui émergent, pour laisser une trace « consciente » des phénomènes vécus, sa propre « vivance » avec ses fluctuations. Une étape clef vers  sa propre « autonomie » et de connaissance de soi.

C’est une manière de prolonger une forme de présence à soi,  de faire remonter à la surface de la conscience une part de notre être profond.

En séance de groupe, ce moment de la séance est un véritable plus, dés lors qu’il  est bien cadré par le-la sophrologue, garant-e du cadre, de la bienveillance, du respect sans jugement. Ce temps ou les personnes sont invitées à l’expression  (si et seulement si elles le souhaitent) est une véritable source d’ouverture  à son propre vécu, aux vécus des autres; une autre manière d’avancer sur son propres chemin en cultivant le non jugement, l’acceptation de la différence et en même temps de son unicité…

Avec les enfants, l’expression orale et dessinée est encouragée.
Phéno-description enfant sophrologie corinne vermillard sophrologue LAnnion-Penvenan 1

Le temps de la phéno-description est un moment ou le-la sophrologue privilégie une écoute active de type Rogérienne (considération positive inconditionnelle d’autrui, empathie, congruence ou authenticité avec son propre « ressenti »), sans « orienter la pratique » tout en respectant les principes énoncés par A. Caycédo : écoute pour autoriser et faciliter l’expression, sans jugement, évaluation,  interprétation, ni « solution ». Chacun son chemin, à son rythme.

Cette étape de la séance est un espace de liberté très important pour sa propre progression, à condition qu’elle soit encadrée par un sophrologue formé-e et pleinement garant de l’esprit de cette étape cruciale.