Acouphènes et sophrologie: des résultats concrets qui encouragent

Retour sur le parcours de 230 personnes souffrant d’acouphènes ayant bénéficié d’un protocole de sophrologie spécifique, incluant au moins 6 séances individualisées. Les premiers résultats chiffrés sont extrêmement positifs et encourageants. Ils viennent valider ce que les sophrologues spécifiquement formés à cette spécialisation constatent sur le terrain au quotidien. 

DETAILS de d’ENQUÊTE : En dehors des recueils de données impliquant le Pôle Sophrologie et Acouphènes® et l’accompagnement du patient avec la sophrologie, il existe peu d’études de suivi de patients souffrant d’acouphènes chroniques. Afin de pouvoir présenter des résultats plus complets sur l’impact d’un protocole de sophrologie spécifique acouphènes pour des patients souffrant d’acouphènes,  le Pôle Sophrologie et Acouphènes® s’est engagé à nouveau dans une étude prospective de suivi de patients souffrant d’acouphènes chroniques.

Cette étude 2016/2017 permet :

  • de mesurer le questionnaire THI initial et final,
  • d’affiner la typologie des patients pris en charge par les sophrologues,
  • de mesurer l’appropriation de la méthode par les patients.

17 sophrologues répartis sur toute la France ont participé à cette démarche de recueil de données entre février 2016 et mai 2017.
A travers une anamnèse commune, les sophrologues ont recueilli des données comportementales, ont mesuré le niveau de handicap lié à l’acouphène évalué par le même questionnaire Tinnitus Handicap Inventory (THI), en tenant compte cette fois-ci des composantes fonctionnelle, émotionnelle et catastrophique. Ces mesures ont été faites en début et en fin du protocole de sophrologie.

230 anamnèses de patients ont ainsi été recueillis dont 142 concernent des patients ayant répondu au questionnaire THI au début et au terme du protocole sophrologie spécifique acouphènes..

Les premiers résultats montrent une baisse très significative du niveau de handicap lié à l’acouphène à l’issue du protocole de sophrologie spécifique acouphènes. Cette baisse de handicap se retrouve être dans les mêmes rapports que l’étude de 2011/2012.
La valeur moyenne du test d’évaluation des gênes et souffrances lié aux acouphènes (THI) obtenue en début de protocole sur les 142 patients est de 51,42 ±18,74. Le THI final moyen pour ces patients en fin de protocole est de 25,16 ±14,59, soit une baisse de plus de 26 points.

Il reste à présent à analyser de manière détaillée les 10.000 données recueillies dont les résultats seront annoncés prochainement.

Etude 2011/2012. Entre 2011 et 2012, Patricia Grevin et quatre sophrologues Claire Duval, Géraldine Haegeli, Anke Spath et Stéphanie Renaudin du Pôle Sophrologie et Acouphènes® ont recueilli les données de 83 patients (43 femmes, 40 hommes). On retiendra de cette étude les valeurs du niveau de handicap lié à l’acouphène, évalué par un questionnaire Tinnitus Handicap Inventory (THI). La valeur de ce questionnaire THI en début de protocole est de 54,96 ±20,08 et passe à 26,66 ±14,04 en fin de protocole. On note une diminution moyenne de 28,3 ± 20,74 (intervalle de confiance de 95%).
Ce recueil de données sert de Pré-étude pour l’ONS (Observatoire Nationale de la Sophrologie) qui s’est lancé depuis 2010 dans un projet de mise en place d’une étude randomisée.

Pour plus d’informations concernant l’étude 2016/2017 :
Patricia GREVIN, fondatrice du Pôle Sophrologie et Acouphènes® : pg[at]pole-sophrologie-acouphenes.fr
Jean-Marc TORA, responsable développement : jmt[at]pole-sophrologie-acouphenes.fr

Extrait de la publication rédigée par le « Pôle Sophrologie Acouphènes® »

Pour TROUVER UN-E SOPHROLOGUE SPECIALISTE PRES DE CHEZ VOUS : ESPACE RESSOURCES EN ALLANT SUR LE SITE : 

ARTICLE COMPLET SUR LES BIENFAITS DE LA SOPHROLOGIE ADAPTEE AUX PERSONNES SOUFFRANTS d’ACOUPHENES, et D’HYPERACOUSIE