sophrologie et naturopathie: un duo gagnant

Sophrologie  et naturopathie visent des objectifs semblables, avec des techniques et approches spécifiques, qui permettent à chacun-e de devenir acteur de sa vie, de son hygiène de vie, de son mieux-être. 

 

Ces deux approches se complètent  parfaitement. C’est un duo gagnant pour une dynamique corps-mental  en santé.  

A chacun ses compétences, aussi quoi de mieux que d’unir nos savoirs-faire spécifiques !

François Bertrand et moi même, nous proposons depuis 2 ans des ateliers à deux voix, pour approfondir des thèmes et problématiques précises. L’occasion d’enrichir par nos approches respectives, la diversité des solutions, informations, préconisations que nous pouvons vous apporter.

 

 

Maigrir sans s’aigrir, c’est possible !

ATELIER DU 13 MAI : COMPLET        DATE SUPPLEMENTAIRE  : SAMEDI 24 JUIN – 9h – 12h

La minceur n’a pas grand chose à voir avec le bien être si ce n’est la satisfaction d’un reflet du miroir conforme aux dogmes imposés. Soumis à la pression de la minceur, nous faisons parfois des mauvais choix nutritionnels qui blessent profondément notre corps en plus d’empêcher une perte de poids durable.

  • Vous souhaitez perdre du poids de manière durable, en respectant votre corps et en accompagnant vos émotions avec douceur ?
  • Vous avez envie de découvrir vos ressources et vos forces pour atteindre vos objectifs de poids santé ?
  • Vous avez besoin de booster votre détermination et votre volonté, tout en apprenant à respecter vos rythmes et vos besoins individuels ?

Nous vous proposons une matinée d’échanges et de découvertes pendant laquelle vous apprendrez :

Gestion du poids – Être mieux dans son corps avec la sophrologie

La sophrologie est un excellent moyen pour accompagner les démarches de gestion des troubles alimentaires. 

« Un vaste  enquête récente présentée lors du colloque – Corps de Femmes sous influence-  donne la mesure de l’amour à reconquérir. Seule 14 % des Françaises se sentent vraiment complices de leur corps. Pour toute les autres, la relation est houleuse, voir douloureuse; 12 % d’entre elles évoquent un corps en souffrance, en proie à d’infernaux régimes et tentatives de transformation ou d’expérimentations multiples.  »  (extrait du Guide de sophrologie appliquée – chapitre des troubles alimentaires).

Cette réalité est bien connue des sophrologues qui reçoivent régulièrement des personnes en souffrance. Elles viennent chercher un moyen d’accompagnement pour reconquérir l’image d’elle même, retrouver l’estime de soi, pour agir sur les pensées irrationnelles et des discours intérieurs liés à la culpabilité, au manque de confiance, aux exigences extrêmes qu’elles s’infligent….

Je vous propose, ce printemps, un programme spécifique :