Les « aidants » aussi, ont besoin d’être accompagné – les apports de la sophrologie

Soutenir, accompagner, aider, encourager et supporter aussi;  sans s’oublier soi-même, sans tomber malade soit-même. Voilà le défi que de nombreuses personnes doivent relever  tout les jours.

Les aidants ont souvent tendance à mettre leur vie entre parenthèses, ce qui peut les amener vers un épuisement physique  et moral, et les conduire à la dépression. Or, pour soutenir une personne malade, il faut soi-même aller bien.

LA SOPHROLOGIE UN ATOUT PRECIEUX :  pour ceux et celles qui accompagnent au quotidien une personne proche.

Voilà comment: