Semaine de la santé auditive au travail

Semaine de la santé auditive au travail du 23 au 28 octobre 2017

Acouphènes, hyperacousie … trouvent souvent leur origine sur le lieu du travail. Agir avant de subir également les conséquences sur la santé tout court !

La santé auditive, un nouvel axe de qualité de vie au travail et de performance au service du management . A l’occasion de la seconde édition de la Semaine de la santé auditive au travail, les experts du collectif JNA- (Journée Nationale de l’Audition)  rappellent que si le bruit ne tue pas directement, il affaiblit l’homme dans ses capacités et impacte son état général de santé et son équilibre de vie.

La gêne du bruit au travail, une pollution insidieuse et toxique. Un brouhaha continu va créer un stress des cellules sensorielles de l’oreille perturbant la transmission des informations sonores au cerveau auditif. Ce dernier va alors produire plus d’effort. Apparaissent alors les effets dits extra-auditifs : fatigue, stress, nervosité, agressivité.

Intégrer les bonnes pratiques de santé auditive permet aux managers d’apporter un nouveau souffle d’air à leurs équipes.

 

Pour le Pr. André Chays, professeur ORL, membre de l’Académie de médecine et membre du comité scientifique de l’association JNA, organisatrice de cet évènement, « les oreilles c’est la vie ! ». Il est donc possible de maintenir cette source de vie. En intégrant les grands principes de la santé auditive à leur management quotidien, les managers ont alors un nouveau levier pour insuffler un dynamisme dans leurs équipes, éviter des crises inter-relationnelles, et développer la qualité de vie au travail et in fine réduire les coûts sociaux.

 

Ce sujet du bruit et de la santé auditive est à investir collectivement et individuellement. Il peut faire partie des réunions collectives de travail. Mais c’est dans le management au quotidien que cela se passe. Il est nécessaire de créer des indicateurs de suivi :

 le mesurage (indicatif) à l’aide d’une application sonomètre ou demander un équipement en outils avertisseurs (lampes qui changent de couleurs en fonction du niveau sonore) ;

 la mise en place et le respect de règles de vie collectives sur les espaces partagés : conversations formelles et informelles, le téléphone ; l’entrée sur l’espace partagé ;

 la création de zones dédiées au phoning

 l’autorisation collective de se mettre en retrait de l’équipe sans jugement pendant une durée donnée

 une réflexion sur l’amélioration acoustique de l’espace (cloisonnettes, mobilier acoustique etc), de la circulation des collaborateurs sur l’espace

 Au cours de cette nouvelle édition de la Semaine de la santé auditive au travail du 23 au 28 octobre prochain, de nombreuses actions de sensibilisation seront programmées dans les entreprises.

Les brochures JNA « Santé auditive au travail : mode d’emploi pour concilier santé, bien être et performance » dédiés aux dirigeants, aux managers et aux salariés seront largement diffusées. Et toutes les astuces pour développer les bienfaits de la santé auditive au quotidien seront disponibles dans le nouveau livre du collectif JNA « Petit guide de survie au bruit et au stress au travail. Les bienfaits de la santé auditive » à paraître en octobre aux éditions Josette Lyon – Guy Trédaniel.

Informations : www.sante-auditive-autravail.org

 

Corinne Vermillard 

Sophrologue, spécialisée « acouphènes et hyperacousie »

membre référente du Pole Sophrologie acouphènes , adhérente de l’association JNA