La sophrologie au service de la préparation mentale des sportifs.

Que vous soyez  un sportif  amateur ou bien de haut niveau, vous avez sans doute déjà fait une fois l’expérience :

  • du surplus de stress à l’approche d’une compétition cruciale,
  • de la pression psychologique de la part de l’entourage,
  • d’un état de panique qui coupe les jambes le jour « J » alors que l’entrainement était parfait,
  • de l’auto-sabordage par des pensées négatives récurrentes (« les autres sont plus forts », «  je n’y arriverais pas », « je ne me suis pas assez préparé », « ma blessure va se réveiller » …).

Pas un seul commentaire sportif sans une analyse du genre : « le mental a fait toute la différence », « elle a un mental de championne», « il s’est écroulé mentalement» … Et oui, les sportifs sont souvent soumis à un moment ou un autre, à une pression telle qu’elle peut faire perdre tous les moyens même avec un entrainement physique optimum. Chaque saison sportive voit certains de ses « ultra-favoris » échouer au bord du podium par manque de préparation mentale.

Triatlon-sophrologie-sport-preparation mentale

Dans cette dynamique de préparation mentale, la sophrologie dans un premier temps vous permet de constituer votre propre « boîte à outils mentale » : outils de respiration, de relâchement musculaire, d’imagerie mentale, de visualisation positive… Des techniques que vous adapterez à votre réalité, que vous intégrerez au fil des pratiques de plus en plus automatiquement, d’abord avec votre sophrologue et en suite en total autonomie. C’est le but !

  • RENFORCER LA CONFIANCE EN SOI

sport-sophrologie-preparation mentale-corinne-vermillard-sophrologueVoilà l’une des demandes fréquentes des sportifs qui font appel à la sophrologie dans leur entrainement, leur préparation. Le manque de confiance en soi est une conséquence fréquente liée à la pression (qu’elle résulte de facteurs internes ou externes).

Hors la réussite d’une performance passe forcement par une bonne dose de confiance en soi. Autrement dit, cela implique d’être pleinement en possession de ses capacités, de croire pleinement en son potentiel. La pratique de la sophrologie va permettre de renforcer la meilleure connaissance de son corps, développer et canaliser son énergie, apprendre à mieux se concentrer, entretenir la motivation et le plaisir, apprivoiser le lâcher prise face aux éléments non contrôlables et gagner en sérénité. La mobilisation des compétences physiques, techniques, mentales, tactiques s’en trouve optimisée.

 

  • GERER LE STRESS / GERER LES DIFFERENTES FORMES DE PRESSION *

La pression telle qu’on l’entend dans le monde sportif représente « l’ensemble des facteurs aussi bien internes qu’externes, qui influencent ou modifient le caractère physique ou/et mental d’un acte sportif initialement prévu ». Pression liée à des facteurs extrinsèques, par exemple, la remise en jeu d’un titre, la pression des médias, des sponsors, de la familles, des partenaires d’entrainement, des concurrents, de la famille… Autant de pressions qui peut survenir avant, pendant ou après l’épreuve. Et puis il y a la pression intrinsèque, celle que le sportif se fabrique lui même, qui provoque un état émotionnel  tel qu’il vient gêner la réalisation d’une performance.

Pour le sportif occasionnel, on parle plus volontiers de pression sociale : où ; quand, comment pratiquer en fonction de sa famille, de travail de son environnement…. ? L’enfant ou l’ado peut subir également cette pression sportive dans un club plutôt orienté social ou plutôt compétition ….

Jean Pascal Cabrera identifie 4 types de pressions principales:

La pression liée à la rumination des pensées

« Le sportif trouve sa plénitude lorsqu’il passe à l’action. Dans l’attente ou lors des temps morts, les décisions motrices laissent la place à une réflexion trop envahissante. Le sportif cogite, ses pensées circulent partout où il ne faudrait pas, à savoir le passé ou le futur…

La sophrologie permet de lutter contre cette dictature toxique des pensées en ramenant le/la sportif dans l’instant présent. (exercice d’ancrage corporel, respiration spécifique, permettent notamment de désamorcer la charge émotionnelle) ».

 La pression liée à l’incertitude

  • Incertitude de sécurité (exemple d’une gymnaste n’ayant pas sa parade habituelle, et tentant une nouvelle figure)
  • Incertitude de la réussite immédiate (le retour dans la mémoire d’échecs lors de tentatives précédentes)
  • Incertitude des objectifs : si ceux ci sont mal définis ainsi que le flou autour des moyens pour y parvenir

La sophrologie intervient alors sur la gestion affective de l’incertitude qui passe par la gestion subtile de deux démarches parallèles pour le sportif. D’un coté la recherche d’ élimination les risques qui peuvent le faire échouer, et de l’autre se préparer à l’imprévu sans être se laisser déstabiliser.

La pression liée au seuil optimal d’activation

Ou autrement dit, la quête de « l’état de grâce » le flow.

Découvrir cet état est une expérience tellement forte pour le sportif qui l’a vécu, qu’il ne cesse de chercher à reproduire les conditions de son apparition. « Les débutants voudraient simplement se sentir pleinement bien et réussir, l’expert voudrait retrouver les mêmes sensations qu’il éprouvait lors d’une finale victorieuse. Ce seuil optimal d’activation est directement lié à l’importance de l’enjeu. La sophrologie recherchera à convertir le souhait de sensations du sportif en réalité de confiance. Autrement dit, les exercices proposés se situeront dans la reconquête d’une confiance égarée et non dans l’entretien de souvenirs qui font partie d’une période passée. »

La pression liée à la qualité de l’estime de soi

« la pression de la défaite, du jugement de l’autre, du classement … peut déstabiliser. C’est particulièrement le cas chez les jeunes, mais pas que !. La sophrologie aide a se forger une estime de soi la plus objective possible. Apprendre à accepter sans se résigner. Transcender le plus petit fragment d’une qualité en un point fort. »

 

* Tel que défini par J-P-Cabrera, Sophrologue – extrait du « guide de sophrologie appliquée ».

 

 sport-sophrologie-preparation mentale-corinne-vermillard-sophrologue- Sportif de compétition ou sportif débutant …

Quelque soit le profil dans lequel vous vous situez, la sophrologie peut devenir une véritable alliée dans votre pratique sportive, avec des répercussions positives dans votre quotidien. Bien au delà de la simple pratique de relaxation, vous découvrirez que cette méthode permet de s’approprier à son rythme des outils simples mais puissants, faciles à reproduire seul-e, à l’entrainement, pendant l’épreuve ou le match, lors des temps de récupération… Vous constaterez sans doute alors, des répercussions dans votre vie quotidienne, en particulier que la sophrologie prolonge les bienfaits du sport sur l’esprit (apaisement des ruminations mentales, meilleure concentration …).

 

Exemples d’apports concrets:

– Limiter les pensées négatives et renforcer le discours interne positif

– Renforcer la confiance en soi

– Gérer ses émotions, principalement la peur et la colère, pour renforcer son efficience

– Optimiser les facultés de concentration dans l’ici et maintenant

– Apprivoiser le stress positif

– Mieux maitriser sa respiration en s’appropriant des techniques de respiration relaxante ou dynamisant

– Affiner la conscience de son schéma corporel

– Faciliter l’intégration du geste juste

– Optimiser les temps de récupération

 

POUR PASSER A L’ACTION

J’accompagne surtout des sportifs et des sportives amateurs.

  • 2/ Bénéficiez d’un accompagnement individualisé, en fonction de vos objectifs ou d’un point particulier à développer …
  • 3/ Accompagnement sur mesure à la demande d’un club, d’un-e entraineur pour un type de sport particulier. L’accompagnement s’effectue en lien avec les demandes spécifiques du club, et est adapté en fonction de vos objectifs et bien sur du type de sport : sport collectif ou individuel…

Corinne Vermillard, Sophrologue

Accompagnement individuel à Treguier et La Roche Derrien . Accompagnement collectif dans le secteur  Trégor – Goëlo – Guingamp.